Potimarrons en soupière pour enfant

103
potimarron

La petite histoire:

Le potimarron est cette jolie cucurbitacée de couleur orange. Ramassé entre septembre et novembre, il ravit nos palais d’un goût subtil. Ces notes sucrées et son parfum de châtaigne font de lui un compagnon idéal pour nous réchauffer les soirs d’automne.

L’origine du potimarron a deux commencements.

Le premier débute en Amérique du Sud. Des voyageurs portugais auraient ramené la cucurbitacée au Japon en 1541. Ces derniers le cultivèrent pendant des années avant de l’importer en Europe.

Le deuxième voudrait que les Japonais aient eux-mêmes créé la plante à partir d’une courge chinoise. Le potimarron est d’ailleurs parfois appelé courge de Chine.

Au Japon on trouve notamment un grand nombre de ces potimarrons, ils sont de toutes les couleurs, bleu, noir, gris, blanc, rouge et orange.

Par la suite les deux histoires se regroupent.

Une famille japonaise aurait ramené ce légume en France en 1957. C’est donc pour nous une espèce très récente. Sont parfum doux, et ça cher ferme on vite fait le sucée des tables. Il a donc été rapidement cultivé.

Le potimarron, outre son goût, est très riche en vitamines, notamment en vitamine A, plus que la carotte. Il a donc de nombreux atouts pour agrémenter nos plats, que ce soit en entrée ou en désert.

Recette pour 4 personnes :

ingrédient :

– 1 potimarron

– 1 mesure de crème fraîche liquide (20cl)

– 1 grosse cuillère à café de gros sel marins

– 1 cuillère à café de curry

– De la noix de muscade

– 1 morceau de pain (25g)

– 1/2 de lait (10cl)

– cuissons au four (45 minutes)

Commençons par mettre le four à préchauffer, thermostat 6 (180 °c). Ensuite, laver le potimarron.

Couper le morceau de pain en cube et les mètres à tremper dans un bol avec le lait.

Couper le haut du légume comme pour une tomate farcie. Enlever de la matière si nécessaire pour accéder au centre de la cucurbitacée. Avec une cuillère à soupe, il faut vider le potimarron de tous ces pépins, comme pour un melon.

Lorsque l’intérieur est bien raclé, placer le pain ramolli, la crème fraîche, le sel, le curry. Rappez généreusement de la noix de muscade et vous pouvez également mettre quelque tour de moulin à poivre. Mélanger un peu.

Récupérer la chaire enlever au préalable, coupez-la en dès et ajouter la au tout. Refermer le légume en replaçant son chapeau.

L’enfourner pendant 45 minutes environ.
Pour savoir si votre potimarron est cuit, vous pouvez soulever votre chapeau et planter un couteau dans la chaire. Elle reste ferme, mais doit être fondante, et ça couleur devin plus foncée.

Quand votre légume est cuit, sortez-le du four.

Enlever le chapeau et racler les paroirs avec une cuillère à soupe. Récupérer le plus possible matière en faisant attention à ne pas percer la paroi du potimarron qui sert de soupière. Mixer directement le tout avec une girafe, ou bien en transvasant dans un mixeur. Si le mélange est trop consistant à votre goût n’hésitez pas rajouter de l’eau.

Si vous avez choisi la deuxième option, replacer le mélange obtenu dans le potimarron. Il ne vous reste plus qu’à servir chaud en replaçant le chapeau sur le dessus du potimarron. Et quand le potage est fini, on peut manger la soupière!

N’hésitez pas à varier les plaisirs en changeant le curry par du thym ou bien en rajoutant des noisettes avant de servir.

Recette en histoire :

Aujourd’hui c’est le grand jour ! c’est la fête des sorciers et des sorcières.

C’est pourquoi afin de marquer l’événement je vais vous dévoiler la recette de la grande sorcière. Vous allez voir c’est une supère recette, car c’est le légume qui va nous servir de marmite.

Commençons par les ingrédients.

Il va falloir trouver une courge d’Hokkaido. Ensuite il faudra se rendre au cœur des marécages maudits afin de récupérer une mesure de bave de crapaud blanc. Nous aurons également besoin d’une grosse cuillère à café de cristaux de mer, et une cuillère à café de soufre. Si nous en trouvons, nous pourrions également rajouter un peu de noix des lutins.

Pour finir, nous nous rendrons dans la forêt enchantée pour marchander avec les elfes une miche de leurs pains. Ah oui, j’allais oublier, nous avons également besoin de nous rendre dans les verts pâturages pour traire une vache argentée et récupérée une demi-mesure de son précieux lait. Nous aurons également besoin d’un gentil troll des cavernes qui pourra s’occuper du four, de la découpe et du mixage.

C’est bon nous avons récupéré tous les ingrédients. Ne tardons pas trop la fête devrait bientôt commencer.

Il faut que nous demandions au troll des cavernes de mettre le four à préchauffer, puissance six ! Il faut que le gentil troll coupe la miche de pain elfique en cube. Nous allons les récupérer et les mettre dans un bol avec le lait de vache argentée. Il faut maintenant que le troll coupe le haut de la courge pour enlever son chapeau.

Si besoin il faudra également qu’il enlève un peu de la chair du légume pour que l’on puisse accéder à son milieu. C’est à nous de jouer, avec une bonne cuillère à soupe nous allons enlever tous les pépins et vider le milieu du légume.
C’est bon tu as bien enlevé tous les pépins ?

Bien alors maintenant nous allons placer le pain elfique ramolli dedans.

On va pouvoir aussi mettre la bave de crapaud blanc, les cristaux marins, et le soufre. Si tu en as trouvé, on peut rapper dedans de la noix de lutins.

Mélangeons un peu. On récupère la chair du légume enlevé au préalable, que le troll aura coupé en petits dés. Nous pouvons les ajoute par-dessus le reste. On referme le légume en remettant son chapeau et on demandant au troll de le mettre dans le four. Nous attendons maintenant environ 45 minutes.

C’est bon la courge est cuite, le troll peut la sortir du four. Il faut faire très attention, c’est très chaud.

Reprenons notre cuillère à soupe, et nous allons racler l’intérieur du légume pour récupérer un maximum de chair. Mais attention à ne pas aller trop loin ! Ne perçons pas notre marmite. Nous avons besoin du troll une dernière fois pour qu’il mixe tout l’intérieur pour que nous puissions avoir un potage. Nous n’avons plus qu’à replacer le chapeau.

C’est tout bon ! Nous pouvons remercier le troll en l’invitant à notre fête des sorciers et des sorcières. Nous allons pouvoir déguster cette superbe recette magique!

LAISSER UN COMMENTAIRE