Charlotte aux fraises pour enfant

249
charlotte_fraise

La petite histoire:

La charlotte, lorsqu’elle fut créée, n’était pas aux fraises et n’avait pas l’aspect qu’on lui connaît aujourd’hui. C’est en Angleterre au début du XIXe siècle, en hommage à la reine Charlotte l’épouse de George III, qu’un moule était tapissé de pain de mie beurré ou de brioche, rempli de compote de pomme ou de prune. Il était cuit lentement au four, comme une sorte de pouding.

C’est plus tard qu’Antonin Carême se réappropria le dessert. Cette fois pas de cuisson, le moule était tapissé de biscuit à la cuillère et rempli de crème bavaroise. Il la baptisa Charlotte Parisienne pour la différencier dont sont ancêtre Anglaise, puis Charlotte à la Russe lorsqu’il travailla pour le Tsar Alexandre.

C’est également Antonin Carême qui créa le boudoir que l’on utilise aujourd’hui pour le dessert. Le biscuit cuillère qui tire son nom d’un moulage à… ba la cuillère, fut repris pour être moulé à la douille, d’où cette forme allonger. Ce nom serait tiré d’une référence à la diplomatie de boudoir, que pratiquait le ministre Talleyrand, pour qui Antonin Carême aurait créé le boudoir afin qu’il puisse être trempé dans un verre de vin.

 

Recette:

Il faut :

  • Boudoir
  • Petit-suisse
  • Sirop de fraise
  • Fraise
  • Un bol
  • Une assiette à soupe

Trempé un par un les boudoirs dans un sirop à la fraise très légèrement dilué à l’eau. Ne pas trop insister sur la baignade pour que les biscuits ne se délitent pas. Tapisser le fond du bol avec une partie des boudoirs. Dans un autre récipient mettre du petit-suisse avec et les fraises couper un morceau, mélanger le tout. Versez le mélange sur le boudoir pour remplie le bol. Refermez le tout avec le reste des boudoirs. Placez le bol au frigo pendant 1h. Le tout est prêt à être dégusté.

 

Recette en Histoire : L’aventure des boudoirs

C’est l’histoire de 14 boudoirs. Un jour ils se promenaient ensemble lorsqu’ils virent une belle mare de sirop à la fraise. L’un d’eux dit  « venez les copains si on allait faire trempette », « Ho oui s’exclamèrent les autres ! ».

Alors, un par un, les boudoirs allèrent ce tremper dans la marre de sirop de fraise, mais pas trop longtemps sinon il aurait été trempé. Après ça ils décidèrent d’aller se reposer, ils virent un bol qui leur convint très bien. D’abord 7 boudoirs s’allonger au fond et sur les bords, mais les autres dirent «  on ne peut pas s’allonger sur vous ce n’est pas très confortable. Comment pourriront nous faire pour tous nous reposé dans ce bol ? ».

L’un d’eux eut une idée ! «On va aller chercher du petit-suisse et on les mettra entre nous comme ça sera bien onctueux et on pourra s’allonger.» «  Oui, mais ce n’est pas assez solide dit un autre, il faut rajouter quelque chose…

À je sais on pourrait le mélanger avec des fraises ! », « Excellent idée. » Dirent les autres. Alors, ils se mirent au travail. Une fois les petits suisses mélangés aux fraises ils le coulèrent sur les premiers boudoirs allongés dans le bol.

Ensuite, le reste des boudoirs prirent place sur le doux matelas. Mais il faisait un peux chaud avec tout ça, alors quelqu’un eu la bonne idée de les mettre au frigo pour qu’ils soient bien au frais. Et les boudoirs étaient contents, dans leur petit bol plein de sirop et de petit-suisse à la fraise et ils purent se reposer tranquillement, avant d’être mangé avec gourmandise.

Et pour différent plaisirs n’hésitez pas à remplacer la fraise par n’importe quel fruit!

LAISSER UN COMMENTAIRE