Les pesticides

396
pesticide

La petite histoire:

Pourquoi vaut-il mieux éviter les produits contenant des pesticides, pour les enfants (et pour soi aussi).

Les pesticides c’est quoi ?

Un pesticide ces simplement un produit qui sert à détruire un organisme (insecte, mauvaise herbe, champignon, vers parasite). Les organismes ciblés sont ceux qui sont considérés comme nuisibles ou néfastes à la croissance et au développement d’une plante. D’où la terminaison en « cide »  qui signifie un bute de tuer des êtres vivants. Ils sont également utilisés dans bon nombre de produits domestiques tels que les conservateurs des bois, les shampoings antipoux, les boules antimites, les poudres antifourmies, les bombes insecticides, les diffuseurs intérieurs de pesticides, les colliers antipubs, et bien d’autres.

Les pesticides d’où viennent-ils ?

Contrairement à ce que l’on pourrait penser les pesticides, ne date pas d’hier. Ils existent depuis plusieurs millénaires. En effet nombre de civilisation avait découvert l’impact qu’avaient des composants chimiques sur des organismes vivants. Les Grecques utilisaient du soufre et les Romains de l’arsenic pour protéger leur récolte. Et dans les années 1920, le cyanure était utilisé pour exterminer les rats, mais aussi les condamnés à mort.

C’est grâce aux recherches sur les armes chimiques durant la Première Guerre mondiale que la chimie connut son premier essor.

L’utilisation d’armes chimiques n’avait toutefois pas été décisive pendant la guerre. En fait, le gaz n’avait ni permis aux Allemands d’éviter la défaite ni aidé les Alliés à s’assurer la victoire. De plus, les effets peu fiables de l’utilisation de gaz, ainsi que les difficultés logistiques et tactiques qu’elle représentait, en faisaient une arme pour le moins encombrante et difficile à utiliser. Même si leur pois dans la victoire ne fut pas avéré, cela n’empêcha pas bon nombre d’atrocité et de mort.

Le protocole de Genève, ouvert à la signature le 17 juin 1925, est le premier texte international à interdire l’utilisation d’arme biologique ou chimique.

Mais les pesticides de synthèse ne voix le jour que durant les années 1930. En effet la France poursuivit malgré tout un programme de recherche sur les armes chimiques durant l’entre-deux-guerres, ce programme s’intensifiant progressivement avec le durcissement des relations internationales.

Arrive la Seconde Guerre mondiale, de nombreux stocks ont été crée et sont disponible. Mais leur utilisation ne sera pas faite en Europe. Grâce au protocole de Genève ou par peur de déclencher une guerre chimique incontrôlable, on ne sait pas vraiment.

La guerre du Vietnam apporte également son lot de produit. Monsanto qui est bien connu aujourd’hui pour son industrie agroalimentaire est notamment à l’origine du fameux agent orange. Ce produit est un puissant herbicide qui fût créé par les Américains pour affamer les Japonais et détruire leur jungle où ceci se cachait. La stabilité de la dioxine, sa granulométrie, sa bioaccumulation lui confèrent un effet durable sur les habitants des régions touchées, occasionnant ainsi des cas de cancers ou de malformations à la naissance, des années après la fin des combats.

Plus précisément, c’est la tétrachlorodibenzo -paradioxine (TCDD) qui est responsable de plusieurs sortes de cancers, comme le lymphome non hodgkinien, la maladie de Hodgkin et la leucémie lymphoïde chronique.

Quel danger représentent les pesticides ?

Aujourd’hui la fabrication de pesticide continue son essor. Des entreprises telles que Bayer continue de rependre leur produit sur le marcher de l’agriculture. Voilà pour la petite histoire.

Mais le problème avec les pesticides c’est que certains d’entre eux sont des perturbateurs endocriniens. Pour faire simple un perturbateur endocrinien ces une molécule (ou un agent chimique) qui agit sur l’équilibre hormonal et peux venir perturber des fonctions de l’organisme tel que la croissance, le développement (entre autres le développement cognitif des enfants), le comportement, l’humeur, le sommeil, la circulation sanguine, la fonction sexuelle et reproductrice (et bien d’autres choses sympathiques).

En juin 2015 l’INSERM publiait une étude sur l’impacte des pyréthrinoïdes (molécules présentes dans des insecticides d’usage courant). Ces résultats indiquent « qu’une quantité importante de deux métabolites chez l’enfant est associée à une baisse significative des performances cognitives » et « Bien que ces observations doivent être reproduites par d’autres études afin de pouvoir conclure définitivement, elles pointent sur la responsabilité potentielle à faibles doses des insecticides pyréthrinoïdes » (source INSERM).

Le petit lien wiki : Pesticide

Les astuces: Des pesticides naturels

Si vous avez la chance d’avoir un jardin et peut-être un portage ou même quelque plante aromatique nous allons voir comment utilisé des produits respectueux de l’environnement pour protéger nos amis les plante.

Les agrumes

Les agrumes sont des insecticides simples et 100 % naturels. Il permet de repousser pucerons, limace, escargot et cochenille. Vous pouvez utiliser la peau d’une orange. Il suffit de les plonger dans une eau bouillante qu’on laisse reposer pendant 24 h. Ensuite on récupère seulement le liquide qu’on peut asperger sur les plantes. Les pépins de pamplemousse sont également efficaces contre les virus et des bactéries, les champignons et les parasites, tout en ne détruisant pas les bactéries bénéfiques. Le mieux est de diluer un peu d’essence de pamplemousse dans de l’eau pour ensuite le pulvériser. Mais vous pouvez également utiliser vos pépins tels quels et les répartir dans votre jardin ou bien les broyer avec un petit peux d’eau le laisser macérer 24 h puis récupérer le liquide pour le pulvériser.

Les orties

Une méthode simple pour se débarrasser des pucerons. Il vous suffit de quelques orties et d’un récipient d’eau (seau, arrosoir). On laisse macérer une bonne semaine avant de diluer la décoction obtenue avec un peu d’eau. Voilà, il ne vous reste plus qu’à pulvériser sur vos plantes pour chasser les Aphidoidea.

Le café

Vous êtes amateur de café ? Alors, ne jetez surtout pas votre marc de café. Vous pouvez l’utiliser tel quel en le plaçant au pied des plantes. C’est un répulsif naturel contre les escargots, les fourmis et les limaces, très utile pour sauver vos salades. Sont parfum peux également repousser certain félin qui n’apprécie guère sont odeur.

L’eau de cuisson

Pour enlever les mauvaises herbes sur les allées ou bien entre les pavés d’une terrasse, vous pouvez utiliser l’eau de cuissons de vos pâtes, patates et riz. L’eau chaude combinée au sel et à l’amidon est très efficace. Attention à ne pas en mettre sur une pelouse ou dans le potager, car cela ne cible pas les mauvaises herbes et le gazon ou les légumes seraient eux aussi abimés.

LAISSER UN COMMENTAIRE