Les plantes aromatiques

225
plantes_aromatique

La petite histoire:

Quoi de plus agréable que d’avoir ses petites plantes aromatiques ? Les voir pousser tranquillement dans un coin de la maison. Cette douce odeur qui vient chatouiller les narines lorsque l’on passe à côté et qui nous donne envie de bonne cuisine.

Les plantes aromatiques sont bien connues des humains depuis très longtemps. À l’époque des chasseurs-cueilleur, ceci connaissait déjà le gout que pouvaient procurer ces plantes au ragout qu’ils laissaient mijoter des heurs avec la viande de la chasse. Ils utilisaient également beaucoup ces plantes lors de rituel chamanique ou bien en médecine.

Au travers des âges chaque civilisation avait développé ça connaissance des plantes. Au Moyen-Orient, 4000 ans avant Jésus Christ les épices faisaient partie intégrante de la cuisine. Chez les Égyptiens, vers 2700 avant Jésus Christ, les plantes aromatiques avaient une valeur inestimable et elle était très utilisé pour la création de parfum, de produit de beauté ou même pour l’embaumement des morts.

Pour les Romains, 700 ans avant Jésus Christ, les plantes aromatiques étaient toujours utilisées pour les bains et les parfums, mais également, pour les plus aisés, dans les plats.

Durant le moyen âge, après la chute de l’Empire romain, le commerce avec l’orient ai délaissé, et les épices ne parviennent que très peux en occident et sont réservé à une très petite partie de la population. Les paysans assaisonnent leur plat avec les herbes du jardin comme la rue ou bien la sauge. Les Monastères eux continuent d’utiliser ces plantes à des fins médicinales et cultivent de petits herbiers dans les monastères.

Vers la renaissance l’engouement pour les herbes aromatiques revient en force, la noblesse y voit une forme de simplicité bourgeoise et paysanne. On cultive alors les aromates au côté des plantes de parterre.

Mais au XIX siècles, avec l’industrialisation et l’amélioration des systèmes de conservation des aliments, les plantes aromatiques sont délaissées. Mais aujourd’hui chacun redécouvre le bon gout et les bienfaits de cette charmante plante. Surtout lorsqu’elles sont fraiches et encor mieux lorsqu’on les cueille directement sur sont balcon dans ça cuisine ou bien sont jardin.

Le petit lien Wiki : Plante aromatique

Les astuces:

Alors, voici quelques astuces pour aider ces petites plantes à pousser dans nos appartements et maisons. Pour commencer une liste d’aromates qui n’est pas dérangée par la croissance en intérieur :

Aneth

Basilic

Ciboulette

Coriandre

Estragon

Laurier sauce

Menthe

Persil

Romarin

Sauge

Sarriette

Thym

Malheureusement, la plupart d’entre elles sont annuelles il est donc nécessaire de racheter des plants chaque année

Mais par chance certaine d’entre elles comme la sauge, le romarin, le thym, la menthe et le laurier sont persistants et durs plusieurs années.

Il est important si vous choisissez de mettre plusieurs plantes dans un grand pot de faire en sorte qu’elles aient assez de place, mais surtout qu’elle est les mêmes goûts en matière d’arrosage et d’exposition à la lumière.

Par exemple l’estragon, l’oseille, le persil, la ciboulette et la coriandre cohabitent très bien, car elles ont sensiblement les mêmes besoins et préfèrent un sol frais et humide dans une zone ombragée (mais avec un peux de soleil quand même).

À l’inverse, le thym, le laurier et le romarin préfèrent eux beaucoup de soleil et un sol moins humide (mais n’oublier pas de les arroser).

La difficulté reste pour toutes ces plantes de trouver un juste milieu entre arrosage et ensoleillement. Il est nécessaire de garder un sol toujours humide en adaptant en fonction des saisons. L’été il faut arroser tous les jours et en hiver tous les deux à trois jours et toujours avec modération. Ceci n’est pas une science exacte alors adaptez en fonction de l’environnement et de la réaction des plantes. Un teste simple qui pourra vous aider, enfoncer votre doigt dans la terre. Si l’humidité est présente à 5 cm de profondeur et bien pas besoin d’arrosage.

En ce qui concerne le soleil, si les feuilles ce mettent à rétrécirent et les tiges à s’allonger c’est que la pauvre plante cherche la lumière.

Au contraire si des tâches cette forme sur les feuilles c’est que celle si bronze trop. N’hésitez pas à bien lire et conserver les étiquettes des graines ou des plants qui vous indiqueront les besoins de la plante et vous aideront à trouver sont équilibrés.

Pour la terre un terreau universel suffit. Rempotez une fois par an et profitez en pour vérifiez les racines, si elles sont blanches tout va bien. Dans le cas contraire, il est possible que le pot soit trop petit. Deux solutions s’offre à vous, couper les racines de 5 cm où prendre un pot plus grand.

C’est l’heure de la récolte.

Laissez-leur tout de même le temps de grandir avant de prélever quelques échantillons. Ne coupez surtout pas la base des plantes pour qu’elles puissent repartir et bien sûr ne coupez pas tout d’un coup.

Après libre à vous de les consommer directement, les faire sécher ou bien les congeler. Le premier reste bien entendu le plus savoureux, mais le dernier vous permet de bien conserver les arômes.

LAISSER UN COMMENTAIRE